Améliorer le langage avec des images

Pour tous les enfants ayant besoin de travailler le langage oral et/ou le vocabulaire, et plus particulièrement pour les enfants dysphasiques, il est fondamental de développer le langage oral à travers différentes activités.

Voyons ici le travail de production orale de phrases en utilisant des imagiers.

dysphasie

Vous pouvez travailler sur, au choix :

  • des livres d’imagiers achetés ou récupérés
  • des fichiers d’imagiers que vous avez téléchargés
  • des imagiers que vous avez vous-mêmes constitué d’images que vous avez imprimées
  • sur des applications d’imagiers pour tablettes numériques
  • en ouvrant un moteur de recherche en mode «  images », comme google par exemple, (rechercher un terme de catégorie générale comme : habits, transport, animaux domestiques, etc.)
  • des stocks d’images numériques que vous avez pris sur internet et stockées dans un répertoire

Je vous recommande de ranger les images par catégories

Catégories (liste non limitée)

habits, transport, animaux domestiques, etc.) animaux sauvages, animaux mer, insectes, fruits, légumes, météo et saisons, professions, fleurs, instrument de musique, vêtements, outils, appareils ménager, meubles, végétaux, jouets, chiffres, couleurs, ustensiles de cuisine, etc.

Comment faire avec l’enfant ?

Prendre, par exemple, des images que vous avez trouvées sur internet et mis dans un répertoire. Ouvrez le répertoire et faites défiler les images les unes après les autres en mode « aperçu ».

  • Exercice n°1

Fabriquer une phrase par image. Ici, il s’agit des animaux. Faites une phrase pour la première image, puis laisser l’enfant faire une phrase pour une seconde image. Alterner ainsi une phrase dite par vous-même et une phrase dite par l’enfant. Faites au début des phrases simples, puis au fur et à mesure que l’exercice lui sera facile, faire des phrases de plus en plus compliquées. Si l’enfant produit une phrase incorrecte, la redire correctement, mais ne pas exiger systématiquement que l’enfant la redise si cela le met mal à l’aise : certains enfants acceptent difficilement de répéter.

Exemple :

brebis kangourou 2 koala

  • Exercice n°2

Quand l’enfant est de plus à l’aise avec l’exercice précédent, il est possible de fabriquer des phrases avec une même image. Cela permet à l’enfant de se rendre compte qu’il est possible de fabriquer une infinité de phrases et l’oblige à chercher dans son stock lexical (l’endroit de son cerveau où sont rangés les mots).

fleurExemple, pour une image de fleurs rouges  (ne retenir que l’idée de « fleur rouge » ne pas décrire l’image mais faire le plus de phrases possible avec ces mots):

  • Les fleurs sont rouges.
  • Les fleurs rouges sont sur la table.
  • Je vois des fleurs rouges.
  • Le fleuriste vend des fleurs rouges.
  • Je n’aime pas les fleurs rouges.
  • Qui a vu le joli bouquet de fleurs rouges ?
  • J’ai offert un bouquet de fleurs rouge à ma mère pour sa fête, etc.

Leave a Reply